Le couteau catalan, vous connaissez ? Philippe Bottaioli fabrique les fameux couteaux catalans dans son atelier au port d’Argelès sur Mer. L’artisan coutelier expose jusqu’au 19 septembre : des couteaux pliants, couteaux à cran d’arrêt, avec leur lame en forme de saule et leur manche coudé. Rendez-vous au marché artisanal d’Argelès-plage pour le rencontrer et (re)découvrir le savoir-faire artisanal d’un ancien champion de moto devenu artisan coutelier !

💛💛💛 AVANTAGE CARTE D’ADHERENT COUP D’OEIL 66 : – 10% sur les couteaux catalans

Philippe Bottaioli
Philippe Bottaioli pose avec son premier couteau !

Le savoir-faire du couteau catalan : un héritage de Patrick Delaux

Si Philippe Bottaioli maîtrise parfaitement son art, c’est qu’il a de qui tenir. “J’ai tout appris de mon beau-frère Patrick Delaux en le regardant travailler. J’admirais son travail d’artisan-coutelier, il est aujourd’hui hélas décédé. C’était une figure locale, connu des deux côtés des Pyrénées ! En fait, je me suis vraiment formé lorsqu’il est décédé, j’ai repris le flambeau! Il était hors-de-question de laisser son savoir-faire à l’abandon car il était l’un des derniers à maîtriser la fabrication des couteaux catalans.

J’ai récupéré toutes ses notes sur la fabrication des couteaux, tous ses plans, ses dessins, et j’ai bossé jusqu’à créer mon premier couteau, le voici !” Philippe montre le précieux couteau. ” Je l’ai conservé, je le garderai toujours car il est là comme un témoignage, un passage de témoin entre Patrick et moi ! Je suis fier de perpétuer la tradition et l’identité du couteau catalan et d’avoir pris sa suite. Voilà donc toute l’histoire ! J’ai ainsi repris la fabrication artisanale du couteau catalan.

Philippe Bottaioli : un ancien champion de moto !

Pourtant, Philippe était à la base très loin de l’univers du couteau artisanal. “Je suis un ancien champion de moto, cinq fois Champion de France et champion du Brésil et deux fois champion d’Europe ! et j’aime aussi les motos de collection. J’ai travaillé en Amérique latine, où j’étais connu en tant que préparateur moto, et en matière de tunning également. Mais Philippe Bottaioli a d’autres cordes à son arc ” en plus des couteaux catalans, et comme je suis très créatif et que j’ai toujours plein d’idées, je fais aussi de la rénovation de petits meubles.”

Les fameux trabucayres ou l’origine des couteaux catalans ?

Connaissez-vous les Trabucayres ? Il s’agissait de bandits de grands chemins qui ont littéralement terrorisé la région au XIX è siècle, surtout le Vallespir. Les Trabucayres étaient armés de trabucs (tromblons) et de couteaux. On dit qu’ils s’en servaient en guise d’arme, en plus de leurs trabucs. Mythe ou réalité? En tout cas, les couteaux des bandits et autres brigands sont rentrés pour de bon dans la légende et l’artisanat catalan.

Les couteaux catalans de Philippe Bottaioli

Le couteau catalan au catalogue de la Manu de Saint-Etienne !

La région catalane, riche en minerais de fer comptait de nombreuses forges mais il faut attendre le début XX è siècle pour voir vraiment le couteau catalan se développer en catalogne-nord. La fabrication des couteaux catalans s’inscrit alors dans une importante tradition d’artisanat métallurgique. Au début du XXe siècle, des couteaux de 10 à 20 cm sont fabriqués à Perpignan par l’armurier René Mellot ou Martin Frères. Ils sont conçus avec des éléments venus de Thiers, dans le Puy de Dôme, comme des lames estampées, des ressorts, des manches en corne… Le couteau commence à évoluer vers un objet d’art plus stylisé.

C’est la ville de Perpignan qui devient le berceau du couteau catalan français. Il est demandé alors dans toute la France. On retrouve même le couteau catalan au catalogue de la célèbre Manufacture d’armes de Saint-Etienne dans la Loire. Comme en témoigne l’extrait du catalogue Manufrance de 1913, le couteau catalan a aussi été fabriqué à Saint-Etienne. La Manu avait reconstitué une série de vrais couteaux catalans. Ils étaient proposés aux acheteurs de toutes les régions, et en plusieurs tailles.

Extrait du catalogue de la Manufacture d’armes de Saint-Etienne

Les caractéristiques du couteau catalan

« No m’obris sens raó , no em tanquis sens honor » (Ne m’ouvre pas sans raison, mais ferme-moi avec honneur)
Le Serrallunga est un des célèbres modèles de couteau catalan. Son nom a été inspiré par le célèbre bandit catalan du XVe siècle, Joan Sala i Ferrer, surnommé Serrallunga. C’est un long couteau catalan à la pointe effilée, à manche de corne et os et aux mitres laiton, muni d’un anneau de fer pour le suspendre à une ficelle. Le Serrallonga dont la lame, en se déployant, se trouve arrêtée au moyen d’un ressort, fait retentir son bruit sec, caractéristique du couteau catalan. Il mesure 20 cm couteau fermé et 34,5 cm ouvert. Une lame en acier carbone XC75 tranche comme un rasoir.

Le couteau catalan est élégant et possède une ligne effilée. La première caractéristique du couteau est la “cassure” dans la forme du manche. Elle sépare les deux parties du couteau, soit la partie haute de la partie basse constituée d’une mitre en forme de fusée conique et se terminant par une boule ou une “queue de crotale”

La partie haute est en corne, et comprend un insert de cuivre ou de laiton ouvragé qui relie de chaque côté la mitre de tête à la mitre conique. La lame en “feuille de sauge” est plus plate au dos. Les décors sont gravés, avec en général des motifs floraux ou végétaux. Quant aux parties métalliques, elle sont décorées au burin. Elles peuvent représenter des symboles comme l’eau ou le soleil.

Quelques-uns des modèles de couteaux catalans

  • – Le Ganivet : signifiant petit canif, c’est le plus ancien.
  • – le Navalla : très tranchant
  • – le Goig : il éloigne les mauvais esprits
  • – Le Cargol : l’indispensable, il possède une fourchette à escargots !
  • – Le Cuina : couteau de cuisine

couteaux catalans

Un couteau signé Philippe Bottaioli ? choisissez le vôtre à – 10%

L’artisan coutelier aime personnaliser ses couteaux avec de la nacre et des grenats. ” J’incruste des grenats sur les couteaux haut-de-gamme de première qualité.” Philippe Bottaioli cherche toujours à sublimer ses couteaux tout en leur garantissant un look superbe et une réelle efficacité. “Le couteau catalan est un bel objet d’art, qu’on offre, qu’on s’offre. Il fait partie des traditions catalanes qu’on aime perpétuer. Je suis très heureux d’y contribuer.”

💛💛💛 AVANTAGE CARTE D’ADHERENT COUP D’OEIL 66 : – 10% sur les couteaux catalans (offre valable sur les marchés, stands, marchés de Noël et sur rendez-vous à l’atelier).

Philippe Bottaioli
Philippe Bottaioli sur son stand d’Argelès sur Mer

🟨 FICHE PARTENAIRE

Philippe Bottaioli, artisan d’art, quai Vasco de Gama 66700 Port-Argelès

06 83 55 30 48 (reçoit à l’atelier sur rendez-vous)

Mail : ph.botta@gmail.com

Stand au marché artisanal nocturne d’Argelès sur Mer de 17 h à minuit avenue des Pins jusqu’au 19 septembre.

partenaire coup d'œil 66
Carte adhérent